Evolutions OVALIDE SSR 2018 – Les tableaux [1.D.2.LUS] – Lits et unité spécifiques 

En 2018, le tableau ‘[1.D.2.LISP] – Lits identifiés soins palliatifs’ est supprimé. Il est remplacé et élargi par les nouveaux tableaux ‘[1.D.2.LUS] – Lits et unité spécifiques » qui sont au nombre de 4 dont 3 nouveaux : 

# Le tableau A « Activité dans les SSRHA avec lits dédiés soins palliatifs » qui présente, pour le GN 2303 « Soins palliatifs » et pour l’ensemble des autres GN, le nombre de SSRHA en hospitalisation complète avec au moins un RHA renseigné avec la variable Lits identifiés soins palliatifs = ‘08’.
A retenir donc qu’il suffit d’un RHS du séjour codé avec la variable LISP à 08 (et pas forcément en 1ere semaine) pour que le séjour soit sélectionné.

# NOUVEAU. Le tableau B « Activité dans les SSRHA avec Unité de soins palliatif » qui présente, pour le GN 2303 Soins palliatifs et pour l’ensemble des autres GN, le nombre de SSRHA en hospitalisation complète avec au moins un RHA codé Type d’unité spécifique = ‘08’ Soins palliatifs

# NOUVEAU. Le tableau C « Activité dans les SSRHA avec Unité cognitivo-comportemental » qui présente, pour chaque GN, l’activité en hospitalisation complète en lien avec les unités Cognitivo-comportementale (effectif de SSRHA avec au moins un RHA codé Type d’unité spécifique = ‘09’, effectif de journées des RHA avec Type d’unité spécifique = ‘09’, effectif et % des journées des RHA en année N avec Type d’unité spécifique = ‘09)

# NOUVEAU. Le tableau D « Activité dans les SSRHA avec Unité EVC-EPR » qui présente, pour le GN 0103 Etats végétatifs chroniques – Etats pauci-relationnels et pour l’ensemble des autres GN, l’activité en hospitalisation complète en lien avec les unités spécifiques EVC-EPR (effectif de SSRHA avec au moins un RHA codé Type d’unité spécifique = ‘10’, effectif de journées des RHA avec Type d’unité spécifique = ‘10’, effectif et % des journées des RHA en année N avec Type d’unité spécifique = ‘10’).

Pour les utilisateurs T2A VIEWER SSR : voir les écrans « Base des séjours SSR », « Base des RHS » et « Case mix GME » en filtrant sur les UM et les GN pour sélectionner les séjours et RHS concernés avec leur valorisation DMA calculée individuellement et consolidée.

Sources : OVALIDE SSR DGF 2018OVALIDE SSR OQN 2018

Regroupement des GHM et RGHM 2018 en DA, GA et GP 

L’ATIH vient de publier les fichiers de regroupement des GHM et des racines de GHM de la V2018 en DA (Domaine d’Activité), GA (Groupe d’Activité) et GP (Groupe de Planification).

La liste des GHM de la campagne 2018 n’ayant pas changé par rapport à celle de la campagne 2017, les regroupements en DA, GA et GP sont identiques à ceux de 2017.

Sources : regroupement GHM V2018regroupement RGHM V2018
Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article

3 approches possibles pour répartir la valorisation DMA des séjours HC multi-UM

Certains établissements SSR ont des séjours HC multi-UM. Quand c’est le cas, ce sont quasi-généralement des avec passage dans 2 UM. Ces séjours sont valorisés en DMA via un seul GME-GMT selon les règles de calculs habituels (voir article « Les règles de valorisation DMA des séjours et semaines SSR« ).

Pour ces séjours, la question qui se pose alors est la répartition de leurs valorisations DMA dans les différentes UM ou types d’autorisation.

Exemple d’un séjour du 22 au 28 août 201 avec la 1ere partie du séjour en semaine 34 de 2017, du 22 au 27 août, dans une UM 1 avec 4 JP et la 2eme partie du séjour du 28 au 29 août (semaine 35) dans une autre UM 2 avec 1 JP. On va supposer un GME 0109B2 de lésions cérébrales traumatiques en DGF dans un établissement de Province : la valorisation DMA brute du séjour sera donc de 2 602,17 € (voir article « Définition des différentes valorisations DMA« )

Quelle part de la valorisation DMA du séjour attribuer à l’UM ? Quelle part de la valorisation DMA du séjour attribuer à l’UM ?

Premier constat : s’assurer que la valorisation DMA du séjour n’est pas attribuée à 100% à chaque UM dans l’analyse de la valorisation DMA par UM !

3 approches nous paraissent possibles pour départager la valorisation DMA de tels séjours entre leurs UM :

# 1ere approche : répartir la valorisation en fonction du nombre de RHS de chaque UM du séjour.
Avec notre exemple, on aura alors DMA du séjour attribuée à l’UM 1 = 1 301,09 € (= 2 602,17 x 1 RHS / 2 RHS) et DMA du séjour attribuée à l’UM 2 = 1 301,09 € (= 2 602,17 x 1 RHS / 2 RHS)
C’est la méthode la plus simple à calculer mais aussi la plus primitive car ne tenant aucun compte du poids respectif de chaque UM au sein du séjour. A choisir faute de mieux s’il est impossible ou trop compliqué de calculer les approches 2 et 3
A noter que si la mutation a lieu en cours de semaine, cette approche ne pourra être retenue car la semaine de la mutation serait comptée 2 fois.

# 2eme approche : répartir la valorisation DMA du séjour en fonction du nombre de journées de présence dans chaque UM du séjour. C’est l’approche que nous privilégions car marche pour toutes les configurations et facile à comprendre.
Avec notre exemple, on aura alors DMA du séjour attribuée à l’UM 1 = 2 081,74 € (2 602,17 € x 4 JP / 5 JP) et DMA du séjour attribuée à l’UM 2 = 520,43 € (2 602,17 € x 1 JP / 5 JP)
Limite de l’approche : ne pas tenir compte de l’importance respective de chaque UM avec le risque d’un effet d’aubaine pour l’une des UM dans l’attribution de sa part DMA (voir approche 3)

# 3eme approche : inspirée de ce qui se fait pour les séjours multi-RUM en MCO avec passage en réanimation, répartir la valorisation DMA du séjour en fonction du nombre de journées de présence dans chaque UM du séjour ET en fonction d’un poids relatif moyen des JP par UM
C’est une approche la plus pertinente : elle suppose toutefois que la DAF de l’établissement soit en mesure de fournir les poids relatifs moyens des JP par UM et donc ait déployé une comptabilité analytique, même sommaire.
Avec notre exemple, si on rajoute l’hypothèse que les JP de l’UM 2 « pèsent » 1,5 les JP de l’UM 1 (service plus lourds en personnel par exemple), on aura alors DMA du séjour attribuée à l’UM 1 = 1 892,49 € (2 602,17 € x 4 JP x 100 / (4 JP x 100 + 1 JP x 150)) et DMA du séjour attribuée à l’UM 2 =  709.68 € (2 602,17 € x 1 JP x 150 / (4 JP x 100 + 1 JP x 150))

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article

Sélection des séjours pour les indicateurs de parcours du patient en chirurgie ambulatoire via LOTAS MCO

Chaque année il est demandé aux établissements MCO de produire un certain nombre d’indicateurs qualité (IPAQSS) via la plateforme QUALHAS, avant le 15 juin de l’année N pour l’activité de l’année N-1.

Parmi ceux-ci, les indicateurs Chirurgie Ambulatoire, décrits via une fiche HAS dédiée.

La première étape consiste donc à sélectionner, par tirage au sort, un certain nombre de dossiers de chirurgie ambulatoire de l’année N-1. Cela se fait via le logiciel LOTAS MCO, téléchargeable via l’espace de téléchargement de l’ATIH, à partir des fichiers PMSI de sauvegarde M12 de l’année N-1 (les zip .in et .out) avec :
# un premier échantillon de 80 séjours, appelé échantillon principal
# un second échantillon de 20 séjours, appelé échantillon de réserve

Les 2 échantillons sont tirés au sort selon les mêmes modalités : 
# séjours de la période M12 de l’année N-1
# séjours sélectionnés via l’algorithme de détection des séjours de chirurgie ambulatoire (voir ci-dessous)
# en excluant
## les séjours de la CMD 28 spécifique aux séances
## les séjours avec un GHM d’erreur.

Algorithme « Chirurgie Ambulatoire » :
Critères d’inclusion :
## Séjour dans un GHM avec 3ème caractère en « C » (avec acte classant opératoire) + 7 autres racines (03K02 « Affections de la bouche et des dents avec certaines extractions, réparations et prothèses dentaires », 05K14 « Mise en place de certains accès vasculaires pour des affections de la CMD 05, séjours de moins de 2 jours », 11K07 « Séjours de la CMD 11 comprenant la mise en place de certains accès vasculaires, en ambulatoire », 12K06 « Séjours comprenant une biopsie prostatique, en ambulatoire », 09Z02 « Chirurgie esthétique », 23Z03 « Interventions de confort et autres interventions non prises en charge par l’assurance maladie obligatoire » et 14Z08 « Interruptions volontaires de grossesse : séjours de moins de 3 jours (hors IVG médicamenteuses dans la racine 14Z08 (JNJP001)) »).
## 1er RUM dont le type est hospitalisation partielle (HP), quel que soit le type d’UM
## Mode d’entrée domicile (dont provenance de structure médico-sociale) en dehors des urgences (entrée = 8 différent de provenance = 5)
## Age ≥ 6 mois
Critères d’exclusion :
## CMD 14 (Grossesses pathologiques, accouchements et affections du post-partum, hors IVG non médicamenteuse)
## CMD 15 (Nouveau-nés, prématurés et affections de la période périnatale)
## 1er UM = unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD), 07A UHCD générales ou 07B UHCD pédiatrique
## Séjours de patients sortis contre avis médical ou par fuite : Z53.2.
## Séjours de patients décédés au cours du séjour (mode de sortie = 9).

Voir aussi les articles :
Sélection des séjours d’anesthésie pour les IPAQSS via LOTAS-DAN
# Sélection des séjours pour les indicateurs Dossier Patient MCO (IPAQSS MCO) via LOTAS MCO
Sélection des séjours primo-diagnostic de cancer pour les IPAQSS via LOTAS-RCP

Source : Manuel LOTAS CA 2018
Imprimer cet article

Sélection des séjours primo-diagnostic de cancer pour les IPAQSS via LOTAS-RCP

Chaque année il est demandé aux établissements MCO de produire un certain nombre d’indicateurs qualité (IPAQSS) via la plateforme QUALHAS, avant le 15 juin de l’année N pour l’activité de l’année N-1.

Parmi ceux-ci, l’indicateur RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire en Cancérologie), décrit via une fiche HAS dédiée.

La première étape consiste donc à sélectionner, par tirage au sort, un certain nombre de dossiers primo-diagnostic de cancer de l’année N-1. Cela se fait via le logiciel LOTAS MCO, téléchargeable via l’espace de téléchargement de l’ATIH, à partir des fichiers PMSI de sauvegarde M12 de l’année N-1 (les zip .in et .out) avec :
# un premier échantillon de 60 séjours, appelé échantillon principal
# un second échantillon de 40 séjours, appelé échantillon de réserve

Les 2 échantillons sont tirés au sort selon les mêmes modalités : 
# séjours de la période M12 de l’année N-1
# séjours ayant en DP un code cancer (codes C00 à C97 à l’exception des codes C44 et C78 à C80 ) associés à un acte de chirurgie ou de radiothérapie
# séjours ayant en DP un code Z51.0x ou Z51.1 (traitement de radiothérapie ou de chimiothérapie) associés à un code de cancer en DR
# en excluant
## les séjours de la CMD 28 spécifique aux séances
## les séjours qui après chaînage avec le premier semestre ont en DP un code Z51.0x ou Z51.1 associés à un code C00 à C97 en DR (ce qui permet d’exclure les séjours pour traitement prolongé tel que Herceptin 18 mois de traitement pour le cancer du sein)
## les séjours avec un GHM d’erreur.
## les patients atteints de cancer et décédés en réanimation après un acte de chirurgie et sans acte de chimiothérapie
## les patients atteints de cancer et hospitalisés UNIQUEMENT pour la pose d’un dispositif vasculaire implantable

A noter que les critères d’exclusion excluent les tumeurs malignes de la peau autres que le mélanome C44 (dont les basocellulaires), les tumeurs in situ (D00 à D09), les tumeurs bénignes D10 à D36, les tumeurs à évolution imprévisible ou inconnue D37 à D48, les tumeurs malignes de sièges mal définis, secondaires et non précisés C76 à C80 (dont les métastases C77, C78 et C79).

Voir aussi les articles :
Sélection des séjours d’anesthésie pour les IPAQSS via LOTAS-DAN
# Sélection des séjours pour les indicateurs Dossier Patient MCO (IPAQSS MCO) via LOTAS MCO
Sélection des séjours pour les indicateurs de parcours du patient en chirurgie ambulatoire via LOTAS MCO

Source : Manuel LOTAS RCP 2018
Imprimer cet article

Sélection des séjours pour les indicateurs Dossier Patient MCO (IPAQSS) via LOTAS MCO

Chaque année il est demandé aux établissements MCO de produire un certain nombre d’indicateurs qualité (IPAQSS) via la plateforme QUALHAS, avant le 15 juin de l’année N pour l’activité de l’année N-1.

Parmi ceux-ci, une série d’indicateurs liés au Dossier Patients MCO (DPA-MCO), décrits via une fiche HAS dédiée.

La première étape consiste donc à sélectionner, par tirage au sort, un certain nombre de dossiers patients de l’année N-1. Cela se fait via le logiciel LOTAS MCO, téléchargeable via l’espace de téléchargement de l’ATIH, à partir des fichiers PMSI de sauvegarde M12 de l’année N-1 (les zip .in et .out) avec :
# un premier échantillon de 80 séjours, appelé échantillon principal
# un second échantillon de 20 séjours, appelé échantillon de réserve n°1
# un troisième échantillon de 50 séjours appelé échantillon de réservé n°2, réservé à l’indicateur « Dépistage des troubles nutritionnels »

Les 2 premiers échantillons sont tirés au sort selon les mêmes modalités : 
# séjours de la période M6 à M11 de l’année N-1
# en excluant
## les séjours de la CMD 28 spécifique aux séances
## les séjours dont la date de sortie = la date d’entrée
## les séjours des nouveau-nés dit « non hospitalisés » = nouveau-nés ne donnant pas lieu à l’ouverture d’un dossier administratif d’admission (voir point 1.3.1 du Guide méthodologique du PMSI MCO)
## les séjours faisant l’objet d’une PIE (prestation inter-établissements,) que ce soit en établissement demandeur ou en établissement prestataire
## les séjours avec un GHM d’erreur.
## les séjours avec un GHM 23K02Z « explorations nocturnes et apparentées »
## les séjours en unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) non suivis d’un séjour en MCO

Pour le 3eme échantillon, dit échantillon de réserve n°2, les modalités sont celles des 2 premiers échantillons auxquelles s’ajoutent les 3 exclusions supplémentaires suivantes : 
## les séjours de patients âgés de moins de 18 ans
## les séjours de patients hospitalisés moins de 2 jours
## les séjours de patients pris en charge au cours des 2 premiers jours du séjour en réanimation, soins intensifs, surveillance continue, maternité, zone de surveillance de très courte durée UHCD ou en soins palliatifs. 

Voir aussi les articles :
Sélection des séjours d’anesthésie pour les IPAQSS via LOTAS-DAN
Sélection des séjours primo-diagnostic de cancer pour les IPAQSS via LOTAS-RCP
Sélection des séjours pour les indicateurs de parcours du patient en chirurgie ambulatoire via LOTAS MCO

Source : Manuel LOTAS DPA 2018
Imprimer cet article