Abréviations dans les CRH et les CRO

Cet article présente une liste d’abréviations utilisées par les médecins dans les CRH (Compte-Rendu d’Hospitalisation) et les CRO (Compte-Rendu Opératoires). Il s’adresse prioritairement aux TIMs qui chaque jour codent à partir des CRH et des CRO.
Les abréviations sont classées par ordre alphabétique ascendant. La liste sera régulièrement complétée. 96 abréviations à ce jour.
Lire la suite

Les grandes sources de données sur les établissements de santé (Fiche DREES)

A l’occasion de la publication de l’édition 2016 de son panorama des établissements de santé, la DREES a mis en ligne de nombreuses fiches pédagogiques et synthétiques décrivant l’activité et les capacités des structures hospitalières.

Parmi celles-ci nous relevons la fiche n°35 relative aux grandes sources de données utilisées, à savoir les SAE, les PMSI et les DADS. La  fiche rappelle l’historique de chacune de ces grandes sources de données, discute des subtilités et limites de chacune de ces sources et détaille les origines des différences entre elles.

Par exemple, il est ainsi rappelé que la DREES calcule les durées moyennes de séjour sur les séjours en hospitalisation complète de plus de un jour, hors nouveau-nés restés près de leur mère, et en prenant en compte les jours de décès, non comptabilisés dans le PMSI, pour être homogène avec la SAE.

Autre exemple en lien avec les SAE et le PMSI MCO : les séjours comptabilisés dans la SAE correspondent depuis 2013 aux séjours terminés dans l’année, alors qu’auparavant la SAE mesurait les séjours commencés dans l’année, ce qui pouvait occasionner de légers écarts avec les séjours PMSI.

Autre exemple en lien avec les SAS et le PMSI SSR : dans le cas du transfert d’établissement d’un patient ou dans le cas de la mutation d’un patient dans un autre service que les SSR, le PMSI-SSR compte le jour du transfert ou de cette mutation à la fois dans l’unité de départ et dans l’unité d’accueil, alors que la SAE ne le compte qu’une fois. En revanche, le décompte est le même entre le PMSI-SSR et la SAE dans le cas de mutation de patients au sein du champ SSR dans la même structure hospitalière, en cas de décès du patient ou de son retour au domicile.

A parcourir pour se recaler sur les définitions et périmètres de ces sources de données.

Source : Fiche n°35 du Panorama des établissements de santé – Edition 2016 (DREES)

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article Imprimer cet article

Pour les 243 hôpitaux de proximité, publication des arrêtés fixant les modalités de financement dérogatoire dès 2016

La dernière LFSS prévoyait un financement mixte (GHS + une dotation forfaitaire) pour les activités de médecine des hôpitaux de proximité (ex-hôpitaux locaux, quelques petits CH et quelques établissements privés à but non lucratif) pour tenir compte de leurs spécificités (faible activité empêchant les économies d’échelle, faible densité médicale, populations du territoires âgées, …).

3 récents arrêtés (voir liens en Sources) viennent préciser le dispositif, en particulier les modalités transitoires en 2016 avec le modèle de financement en vigueur jusque là.

La fraction de la dotation forfaitaire garantie correspondant aux frais d’hospitalisation est fixée à 80 %.

Sources :  Arrêté du 23 juin 2016 fixant la liste des hôpitaux de proximité mentionnée à l’article R. 6111-25 du code de la santé publique – Arrêté du 23 juin 2016 relatif à l’organisation, au financement et au versement des ressources des hôpitaux de proximité – Arrêté du 23 juin 2016 portant détermination pour 2016 de la dotation nationale forfaitaire garantie visée au II de l’article R. 162-42-7-3 du code de la sécurité sociale et de sa répartition par région pour les établissements inscrits sur la liste des hôpitaux de proximité

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article Imprimer cet article

Les abréviations et intitulés de la DMA SSR à connaître

Nous avons réuni ci-dessous une liste des principales nouvelles abréviations et termes liés à la DMA SSR avec une définition minimale pour être partagée par les TIMs et les DIM évidemment mais aussi par les praticiens, les DAF et les Directions. Cette liste est régulièrement enrichie.

AJP : Ajustement à la Journée Pondérée = tarif des journées pour les séjours ou les parties de séjour rémunérés à la journée.

BB : Borne Basse. Nombre de journées au-deça duquel la rémunération du séjour dépend de tarifs à la journée.

BH : Borne Haute. Nombre de journées au-delà duquel la rémunération du séjour est complétée par des tarifs à la journée propre au GME du séjour

CM : Catégorie Majeure. Premier niveau de classification d’un séjour. Code correspondant aux 2 premières positions du GME. Ex : 01 = Affections du Système Nerveux

CMA : Complication ou Morbidité Associée. Liste de codes CIM-10, spécifique au PMSI SSR, qui, codés dans un séjour d’HC, peut amener le séjour en sévérité 2

Coefficient de technicité : (Valorisation activité + 0,35 x nombre de points RR total) / Valorisation activité. Le supplément de 0,35 pour chaque point RR équivaut à l’écart de l’effet explicatif au séjour d’une unité de RR entre les coûts ENC et la valorisation économique. Coefficient propre à chaque établissement. Non pérenne.

Compartiment : nom donné aux “blocs” de financement (exemples : MIGAC, compartiment Socle, compartiment Activité, compartiment IFAQ, compartiment MO, …)

DMA : Dotation Modulée à l’Activité. Nom donné à la T2A SSR. Comprend essentiellement 2 morceaux : un socle calculé sur l’activité des années précédentes de l’établissement et une partie Activité financée au séjour.

GME : Groupe Médico-Economique. Classification ultime des séjours.
GME forfaitaire : GME dont la rémunération est forfaitaire.

GN : Groupe Nosologique. Niveau intermédiaire de classification des séjours. Correspond au 4 premières positions du code GME. Ex : 0841 = Arthroses du genou

IP-DMS : Indice de Performance DMS, appelée aussi DMS relative = DMS / DMS nationale. Pour les séjours d’HC

PMCT : Poids Moyen du Cas Traité = Valorisation économique / Nb unités. Le nb unités = nb de séjours d’HC (hors séjours de 1 jour) et = nb de journées HP + nb journées des séjours d’HC de 1 jour.
PMCT relatif = PMCT établissement / PMCT national. Si PMCT relatif > 1, alors l’activité de l’établissement est en moyenne plus lourde que l’activité nationale

PMJT : Poids Moyen de la Journée Traitée= Valorisation économique / Nb journées. PMJT relatif = PMJT / PMJT national

Pondération RR : pondération associée à chaque acte CSARR en fonction de la consommation de ressources qu’il représente. Source : Annexe 8 du volume 1 du manuel de groupage des GME. La présence d’un modulateur peut modifier la pondération d’un acte CSARR. Quelques actes CCAM correspondantà des actes de RR réalisés par des médecins ont une pondération RR. Pour les actes CSARR les plus courants, l’ordre de grandeur des pondérations est compris entre 10 et 40.

RGME : racine de GME. Niveau intermédiaire de classification des séjours. Correspond au 5 premières positions du code GME.

Sévérité : dernière position du code GME. 0, 1 ou 2. 0 = séjour de 0 nuitée, donc essentiellement l’HdJ. 1 et 2 = séjours d’HC. 2 = séjour avec une sévérité aiguë, repérée par le codage CIM-10 (CMA). A noter que les GME de soins palliatifs n’ont pas de sévérité 2.

Score RR : score de Rééducation et Réadaptation, calculée à partir du codage CSARR. Une des variables de classement possible des séjours en RGME. Calcul du score RR.

TME : Tarif Médico-Economique. Tarif correspondant aux GME

Z1 : Zone tarifaire 1. Financement à la journée pour les séjours concernés à GME de niveaux 1 et 2 .

Z2 : Zone tarifaire 2. Financement forfaitaire pour les séjours concernés à GME de niveaux 1 et 2.

Z3 : Zone tarifaire 3. Financement au forfait et à la journée (pour les journées situées au-delà de Z2) pour les séjours concernés à GME de niveaux 1 et 2.

Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article Imprimer cet article

Quand Google réagit aux symptômes

Google a fait de la santé et du traitement de l’information médicale un de ses principaux axes de développement. La preuve avec son nouveau service visant à informer et guider les patients requêtant des symptômes (1% des requêtes Google !). Google fera apparaître la liste des maladies associées, des fiches médicales et des options de traitement

Le contenu des fiches médicales a été conçu en collaboration avec des médecins de la Havard Medical School et de la Mayo Clinic.

Pour le moment le service est en test sur la version mobile aux Etats-Unis uniquement.

Source : Billet du blog Google du 20 juin 2016
Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article Imprimer cet article

L’avancement des projets Simphonie (FIDES ACE, FIDES Séjour, ROC, PES v2) à fin juin 2016.

Le 24 juin dernier le Ministère a fait un nouveau point d’information auprès des hôpitaux sur les différents projets SIMPHONIE (lien en Source).

Parmi les nombreux projets, nous avons retenu :

  1. Mise en place d’une GPMC (gestion prévisionnelle des métiers et des compétences) pour les professionnels de la chaîne facturation-recouvrement
  2. Déployer dans tous les établissements de santé un dispositif d’encaissement automatique par débit carte (EA-DC)
  3. Poursuite de l’expérimentation ROC (rappel : mise en place d’échanges dématérialisés entre les établissements et les AMC)
  4. Début de l’expérimentation de la Consultation des Droits Intégrés (CDRi) avec 3 établissements
  5. Avancement FIDES ACE : 426 établissements en production à partir du 1er juillet 2016, soit 78,3% du marché
  6. FIDES Séjour : poursuite des travaux avec de nouveaux tests d’envoi à la CPU (Caisse de Paiement Unique) et groupe de travail DIM (évaluation du “risque facturation”)

Source : Programme SIMPHONIE (Réunion du groupe des représentants hospitaliers n°22 du 24 juin 2016)
Copyright © T2A Conseil – Imprimer cet article Imprimer cet article